18 - Jacob bénit Éphraïm et Manassé
Jacob, nimbé, est assis sur une sorte de trône, dans une posture royale qui n'est pas sans évoquer celle du Christ Juge. Le vieillard pose ses mains, qui dessinent une croix, sur la tête des deux enfants qui s'inclinent avec respect.
Le patriarche Jacob, sentant venir la mort, souhaita donner sa bénédiction aux deux enfants de son fils Joseph qui plaça Éphraïm, le plus jeune, à la gauche de Jacob et Manassé, l'aîné, à sa droite. Mais Jacob croisa les bras et posa donc sa main droite sur Éphraïm, lui conférant ainsi le droit d'aînesse. Le cadet fut ainsi choisi pour devenir le plus grand. (Gn 48, 8 15).
Commentaire