16 - La veuve de Sarepta
Le prophète Élie fut choisi par le Seigneur Dieu pour lutter contre les cultes idolâtres. Afin de lui épargner la famine qui sévissait, Dieu envoya Élie dans la ville de Sarepta, où une veuve l'accueillit, fit un feu et accepta de partager avec lui les maigres réserves de farine et d'huile qu'elle conservait pour elle et pour son fils. Miraculeusement, selon la prédiction du Seigneur Dieu : " la jarre de farine ne s'épuisa pas et la cruche d'huile ne se vida pas" (1R 17, 7-17).
La veuve, suivie de son jeune enfant, écoute les instructions d' Élie. Elle porte deux morceaux de bois disposés en forme de croix, qui rappellent le fagot d'Isaac et la croix du Christ.
Émile Mâle commente ainsi cet épisode :
« La veuve de Sarepta est l’Église des Gentils accueillant le Sauveur que la Synagogue n’a pas voulu reconnaître…Elle assemble deux morceaux de bois pour exprimer qu’elle attend tout son salut de la Croix ».