11 - Moïse et le serpent d'airain
Lors de l'Exode, le peuple hébreu, épuisé par la traversée du désert, perdit patience et récrimina contre le Seigneur Dieu. Celui-ci envoya en punition " des serpents brûlants dont la morsure fit périr beaucoup de monde …" Moïse intercéda et, sur ordre de Dieu, fabriqua, placé sur un étendard, un serpent d'airain qui avait le pouvoir de guérir quiconque le regarderait (Ex 21, 6-10).
Moïse est représenté nimbé et cornu (cornes qui sont, en réalité, la figuration naïve et conventionnelle du rayonnement qui émanait de son visage lorsqu'il redescendit du mont Sinaï après avoir reçu les Tables de la Loi). Il désigne du doigt à ses compagnons le Serpent d'airain, annonce du sacrifice salvateur du Christ élevé sur la croix : " Comme Moïse éleva le serpent au désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l'homme "(Jn 3, 14).