Présentation

Ce vitrail, datant de 1220-1230, raconte la vie de l’apôtre Thomas, selon des récits légendaires. La cathédrale de Chartres possédait à l’époque dans son trésor une relique de saint Thomas.
Thomas, surnommé Didyme, le Jumeau, était vraisemblablement galiléen. Il a été appelé par Jésus et a fait partie du groupe des douze apôtres (Mt 10, 1-4 ; Mc 3, 16-19 ; Lc 6, 12-16). Dans le Nouveau Testament, seul l’évangile de saint Jean parle de lui, à plusieurs reprises :
Jésus apprend que son ami Lazare était très malade. Il décide alors de retourner près de lui, en Judée où l’on avait déjà voulu le lapider. Thomas dit alors aux autres disciples : « Allons, nous aussi, et nous mourrons avec lui » (Jn 11, 8-16).
Au cours de son dernier repas, la veille de sa Passion, Jésus annonce son départ, et dit à ses disciples : « Là où je vais, vous en connaissez le chemin ». Thomas dit alors : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment pourrions-nous en connaître le chemin ? – Je suis le chemin, la vérité et la vie, répond Jésus. Personne ne va au Père si ce n’est par moi » (JN 14, 1-7).

Thomas est célèbre pour ses doutes, quand il refuse de croire les autres disciples lui annonçant que Jésus était ressuscité, tant c’était invraisemblable (Jn 20, 24-29).

Suite de l'introduction