Présentation

Ce vitrail de 1215-1225 est situé dans la chapelle des martyrs. Il est notamment consacré aux saints Savinien et Potentien, martyrs, considérés comme les fondateurs de l’Eglise de Sens (au IVè siècle ?). L’archevêché de Sens sera la métropole ecclésiastique dont relevait l’évêché de Chartres comme « suffragant » au moyen âge.
Rien ne dit que Savinien et Potentien soient jamais venus à Chartres. C’est bien plus tard, à la suite d’une interprétation erronée d’un passage de la vieille chronique (1380) que l’on crut à leur venue comme évangélisateurs du pays chartrain. Mais, selon la légende, ce sont leurs compagnons Altin et Eodald qui seraient venus prêcher l’Evangile à Chartres. Cependant, Chartres possédait depuis le XIè siècle une relique du « doigt de saint Potentien ».

Sur notre vitrail, Savinien et Potentien sont représentés comme des martyrs, fondateurs d’églises, mais sans relation précise avec Chartres.
Les auteurs de notre vitrail se sont inspirés de la Passion des saints Savinien et Potentien, rédigée à Sens au XIè siècle, et qui était lue à l’office des martyrs, le 19 octobre à la cathédrale. Selon ce récit, Savinien, Potentien et Altin faisaient partie des soixante-douze disciples choisis par Jésus et envoyés par lui en mission. Cette légende exprime à sa manière que, de tout temps, des Eglises locales sont fondées par des envoyés du Seigneur. 

Ce vitrail est d’une belle composition et d’une couleur dominante bleue.
La place des donateurs peut paraitre étonnante, les panneaux n’ont pourtant pas pu être intervertis. Peut-être les tisserands n’auraient-ils offert que la partie supérieure du vitrail consacrée à sainte Modeste …