1.- Le martyre de sainte Foy

Foy est née vers 291 à Agen, d’une riche famille gallo-romaine. C’était l’époque des persécutions et la jeune fille défendit sa foi chrétienne jusqu’à mourir pour elle à l’âge de douze ans en 303, après avoir comparu devant le tribunal de Dacien, proconsul romain durant le règne de l’empereur Maximien.


Son supplice est représenté ici dans une image sans perspective. La sainte est allongée nue, pieds et poings liés sur un gril au dessus d’un grand feu que deux personnages attisent à l’aide de soufflets. Au dessus d’elle, deux bourreaux versent dans le feu le contenu de deux vases, sans doute de la graisse fondue pour attiser les flammes. A droite, le tyran, Dacien, assiste à la scène.
Au centre, une colombe descend su ciel, tenant dans son bec une couronne gemmée qu’elle s’apprête à déposer sur la tête de la martyre.


En haut à gauche, un personnage vêtu d’un suaire blanc et nimbé assiste, éploré, au supplice ; il s’agit sans doute de son compagnon saint Caprais qui subit également le martyre.