2.- Saint Calétric

Saint Calétric est un évêque de Chartres qui succéda à saint Lubin au VIè siècle.
Il était l’ami du poète Fortunat qui composa pour lui une épitaphe de 26 vers où il vante son éloquence et surtout ses talents musicaux.


Rouillard rapporte qu'en 1158 on trouva des reliques du saint dans une châsse, au Trésor de Notre-Dame. Enfin, en 1703, lors de la démolition de l'église des Saints Serge-et-Bacche, près du chevet de la cathédrale, on découvrit sous l'autel son sarcophage vide, mais identifiable grâce à une inscription. Il est depuis conservé à la cathédrale.


Calétric paraît faire partie de ces saints locaux plutôt effacés, qui n'ont jamais été oubliés, mais n'ont jamais non plus accédé à une réelle popularité, ni parmi les fidèles ni même parmi les clercs. On ne connaît pas de miracles de saint Calétric dont les reliques paraissent être restées muettes.

Revêtu sur cette image de riches ornements pontificaux rehaussés de pierres précieuses, il porte la mitre et tient la crosse de la main gauche et bénit de la main droite. Son nom : S.CALETRICUS est inscrit derrière ses épaules.