1.- Le martyre de saint Georges

Saint Georges fut martyrisé par le préfet Dacien sous le règne de Dioclécien car il refusait d’adorer les idoles païennes.


Il subit toutes sortes de supplices : attaché sur un chevalet, tous ses membres furent déchirés, on fit brûler son corps avec des torches, frotter ses plaies avec du sel, il fut plongé dans une chaudière de plomb fondu, on lui fit boire à plusieurs reprises un poison violent, mais aucun mal n’avait d’effet sur lui, Dieu venait toujours alléger ses souffrances.


Le pire supplice qu’il subit est évoqué dans cette image : saint Georges est placé sur une roue entourée de toutes parts de glaives à deux tranchants ; ses mains sont attachées par des cordes que deux bourreaux tirent de chaque côté. Mais la roue se brisa et il en sortit sain et sauf.

Voyant que menaces et tortures étaient sans prise sur lui, Dacien finit par le faire décapiter.