Rose : saint Hilaire

Cet évêque assis, en habits liturgiques et portant les insignes épiscopaux, la crosse et la mitre, est saint Hilaire ; derrière lui est inscrit : « sanctus Ilarius ».
Il bénit de la main droite et il est entouré de deux personnages à genoux, un homme et une femme, sans doute les donateurs du vitrail qui n’ont pas été identifiés.

Il vécut au IVe siècle. Élevé au siège épiscopal de Poitiers sous l’empereur Constance qui était attaché à l’hérésie arienne, il défendit courageusement par ses écrits la foi de Nicée sur la Trinité et la divinité du Christ, ce qui lui valut d’être exilé quatre ans en Phrygie.
Il composa également des commentaires célèbres sur les psaumes et sur l'Évangile de Matthieu et mourut en 368.
Saint Hilaire est docteur de l’Eglise.

Juste en face se trouve le vitrail de saint Martin qui, après son baptême, partit à Poitiers parfaire sa formation chrétienne auprès de saint Hilaire. Les deux hommes se rencontrèrent souvent et Martin se retira à Ligugé, près de Poitiers, où il fonda le premier monastère de l’Occident.