2.- Le songe de Martin

Le soir venu, Martin dort, étendu dans son lit, la tête sur son bras dans l’attitude de l’homme qui rêve.

Et c’est Dieu lui-même qui lui apparaît en songe. Sous les traits du Christ, assis sur un trône porté sur une nuée, il tient une croix, un livre posé sur ses genoux.

Portant sur lui la moitié du manteau que Martin a donné au pauvre, il le bénit, illustrant cette phrase de l’Evangile :

« J’étais nu et vous m’avez vêtu...
Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »  Mt 25, 35-40